Bujinkan

Qu’est ce que le Bujinkan Budo Taijutsu?

Le Bujinkan Budo Taijutsu/Ninjutsu est un système d’art martial japonais, qui comprend neuf écoles incluant le jujutsu, les armes et le ninjutsu. Le grand maître ou « Soke » du Bujinkan est Masaaki Hatsumi, héritier de ces neuf écoles de par son maître, Toshitsugu Takamatsu. Ces écoles n’ont été ouvertes aux occidentaux qu’à partir de la période d’Hatsumi Soke. L’intérêt des occidentaux pour le Bujinkan s’est développé dans les années 70, et à cette période il n’y avait que très peu d’occidentaux pratiquant cet art, tous devant venir au Japon pour suivre l’apprentissage d’Hatsumi Seinsei.

Photo by Sheila Haddad

Ces Neuf écoles sont:

  • Togakure Ryu Ninpo Happo Hiken – 34è Grand Maître
  • Gyokko Ryu Kosshijutsu Happo Hiken – 28è Grand Maître
  • Koto Ryu Koppojutsu Happo Hiken – 18è Grand Maître
  • Shinden Fudo Ryu Ninpo Happo Hiken – 26è Grand Maître
  • Kukishin Ryu Taijutsu Happo Hiken – 28è Grand Maître
  • Takagiyoshin Ryu Jutaijutsu Happo Hiken – 17è Grand Maître
  • Kumogakure Ryu Ninpo Happo Hiken – 14è Grand Maître
  • Gyokushin Ryu Ninpo Happo Hiken – 21è Grand Maître
  • Gikan Ryu Koppojutsu Happo Hiken – 15è Grand Maître

L’histoire des ninja date de plusieurs siècles. Depuis que l’homme opère en groupe, il y a toujours eu un besoin de « forces de l’ombre ». Ils auraient développé différents arts utilisant pierres, bâtons, et tout ce que la nature peut apporter. Les légendes disent que les Shinobi (ninjas) furent actifs dès le 6è siècle.

L’essence du Ninja

Soke Hatsumi writes in "The Way of the Ninja"... "Soke Hatsumi a écrit dans “Le Chemin du Ninja”... « Un Ninja était quelqu’un dont l’existence même exprime l’esprit du Budo. Il se protègerait non pas par des techniques visant au meurtre mais plutôt par des techniques requiérant sensation et conscience. Il éviterait les conflits qui non nécessaires, et même s’il est armé d’une lame, il trouverait un moyen de gagner sans la dégainer. Ce sont ici les véritables techniques du Ninjutsu. Ceci est l’art dans lequel les Ninja se sont entraînés avec persistance, tout au long de leurs vies… le secret du bonheur est de ne pas se battre du tout. »"

“Les Ninja tentent de fusionner esprit et techniques, et à devenir des personne ordinaires “non ordinaires”. Certaines personnes ont essayé de devenir « surhumains » à travers leur entraînement du Ninpo, mais ils n’ont pas atteint un grand succès en tant que Ninja. Il est assez facile de devenir un surhomme ; le Ninjutsu nous rend seulement plus conscient de la difficulté de devenir un être humain « normal »."

Photo by Sheila Haddad

L’entraînement et la philosophie du Ninpo

Selon Hatsumi Soke dans “le Chemin du Ninja”, « la première étape dans l’entraînement du Ninpo est l’endurance physique. Ici, le principal est de polir vos techniques, utiliser votre esprit, et d’endurer des forces physiques jusqu’à ce que vous atteigniez l’état critique où tout est aligné. »

La seconde étape est l’endurance mental et émotionnelle. Il déclare un peu plus loin dans son ouvrage « nous devons comprendre l’harmonie, et en comprenant l’harmonie, à travers la compréhension de la nature elle-même et notre propre nature, nous en venons à comprendre que tout est lié dans l’univers, tout dans la nature, toutes les saisons, l’amour et la haine, le bien et le mal – tout cela sont différents aspects liés les uns aux autres au sein d’une unité fondamentale.

Photo by Sheila Haddad

La troisième étape est l’endurance du savoir... [l’étudiant] peut voir distinctement dans les quatre directions, gagnant par ce biais une compréhension balancée des cycles de la nature, et comprenant également que cette perspective est une délivrance de la peur. Alors que l’endurance mentale et émotionnelle peut être un processus actif d’adaptation de l’esprit à endurer, endurer le savoir va au-delà des endurances physique et mentale, jusqu’au point où vous développez le pouvoir de tout comprendre sans pensée consciente. Cela ne signifie pas seulement réagir aux choses qui sont déjà passées, mais sentir les choses qui sont sur le point de se passer et d’y faire face naturellement. En d’autres termes, endurer le savoir passe par une riche éducation, mais également par la pratique de l’endurance avec le respect de son sixième sens et de son inconscient. »

French